entretiens

5 questions à Yves Blösche, distributeur Filmcoopi Zürich

Date

30 avril 2020

Share
Corona_20200604_Yves_Blo-sche2.jpg

Depuis 2015, Yves Blösche est partenaire exécutif chez Filmcoopi Zürich, une maison de distribution fondée en 1972. L’entreprise de distribution fait partie des distributeurs suisses indépendants dont le travail porte principalement sur les films qui osent un regard critique sur leur époque et sur les films de grande valeur artistique. La crise COVID-19 a eu un impact direct sur la distribution des films : la distribution cinématographique vit des salles de cinéma, qui, subitement, ferment toutes leurs portes. Yves Blösche a répondu à nos questions en plein préparatifs pour la réouverture des salles le 6 juin.

Comment la crise du Corona-19 affecte-t-elle ton activité ?

Le premier weekend du mois de mars, nous avions plusieurs premières de « Die Känguru-Chroniken » avec Dani Levy, et le public a répondu présent malgré les premières informations sur les personnes contaminées au Covid-19. Ces nouvelles m’ont rendu optimiste quant à la suite des opérations. Quelques jours plus tard, le confinement a été décrété et tous les cinémas ont fermé leurs portes.

La pandémie a eu des conséquences immédiates et directes sur mon travail. J’ai dû réduire mon emploi du temps à partir du moment où la garde de mes enfants n’a plus pu être assurée. Un distributeur de films vit du cinéma, et celui-ci a subitement cessé d’exister. Nous avons demandé à bénéficier du chômage partiel, les affaires courantes ont été en grande partie suspendues, des rendez-vous importants dans le courant de l’année comme le Festival de Cannes ont été supprimés de l’agenda.

Comment gères-tu ou surmontes-tu les défis que nous impose cette crise ?

Au début j’ai eu de la peine à cause de l’incertitude continuelle. Il n’existait plus aucune sécurité en termes de planification. Nous avons organisé la rencontre hebdomadaire de l’équipe sous forme de visioconférence, afin de discuter de sujets importants et de rester en contact. J’ai essayé de m’adapter le mieux possible à la situation et de prendre des décisions judicieuses. Ces dernières semaines, j’ai effectué beaucoup de travaux pour la première fois de ma vie et du coup j’ai appris un grand nombre de choses. Le regard hésitant sur le futur va perdurer, c’est pourquoi il est important pour moi de ne pas perdre ma sérénité. 

Qu’est-ce qui est important aujourd’hui ?

Que les taux de contamination restent faibles et donc que la fréquentation des cinémas revienne au premier plan. Le 6 juin, un grand nombre de salles vont rouvrir.

Est-ce que tu vois aussi des opportunités dans la crise actuelle ?

Oui, à Filmcoopi Zurich, nous avons à faire face à de nouvelles questions, que je considère comme une chance. Nous travaillons sur différents projets afin d’assurer à long terme l’avenir de l’entreprise. Les échanges entre les producteurs, les distributeurs et les exploitants se sont intensifiés à différents niveaux, ce qui restera pour moi un souvenir positif et aura aussi une influence sur l’avenir.

Quelle est la première chose que tu feras quand les mesures contre la pandémie seront toutes levées ?

Je me réjouis d’avoir de nouveau des contacts sociaux, qui seront alors possibles en plus grand nombre. Et aussi de retrouver toute l’équipe.

A quel film la situation actuelle te fait-elle penser ?

Au dernier film d’Elia Suleiman, « It Must Be Heaven », qui gagne une toute nouvelle dimension à cause du confinement. Le personnage du film parcourt des métropoles désertes comme Paris et New York et observe d’un œil affûté l’animation minimale qui y règne. Une comédie politique qui ne pourrait pas être d’une plus grande actualité. Le film est à voir en Suisse alémanique à partir du 18 juin.

Prochaines sorties de films suisses:

  • « Sekuritas » de Carmen Stadler (première aux Journées de Soleure 2020), 23 juillet 2020
  • « Citoyen Nobel » de Stéphane Goël (première aux Journées de Soleure 2020), 6 août 2020
  • « Paul Nizon: Der Nagel im Kopf » von Christoph Kühn (première aux Journées de Soleure 2020), 10 septembre 2020

Liens:

Corona_20200604_Yves_Blo-sche5.jpg
suisse_1.jpg Explorez
Cinéma hero_trailer_suisse_2.jpg
suisse_3.jpg Suisse

Parcourez notre collection depuis la création du festival.

Découvrez le patrimoine du Cinéma suisse

Première

Première

Première
restantes Pas encore disponible N'est plus disponible

Présente du 12 jan au 14 jan 2020

Live
Événements
Les nouveaux films du jour
Plus que quelques heures