20.1. –– 27.1.2021
Solothurner Filmtage
Focus

Les Journées de Soleure présentent toutes les années un programme spécial de films suisses et internationaux et des invités réunis sous le signe d’un thème dominant en lien avec l’actualité. En 2020 le programme «Focus» sous l’emprise des séries.

Le programme «Focus» est soutenu par la Fondation Landis & Gyr.

 

Sous l’emprise des séries

Jamais autant d’argent n’a été investi dans les séries TV qu’en 2019, et jamais les spectateurs que nous sommes n’ont investi autant de temps dans ces séries. Les séries sont partout, elles nous  accompagnent au travail, constituent un sujet de discussion lors des soirées entre amis ou de controverse entre écoliers dans les préaux des écoles. 
Ces dernières années, les séries sont devenues un vecteur dominant pour transmettre les événements historiques ainsi que les faits d’actualité concernant la société où nous vivons. Catastrophe nucléaire de Tchernobyl, vie quotidienne en RDA ou branche de la pub à New York dans les années 1950: elles s’emparent régulièrement de sujets historiques. Les productions suisses elles-mêmes se considèrent toujours plus comme une confrontation avec la propre histoire du pays.
Elles se tournent vers l’époque qui a suivi la Deuxième Guerre mondiale («Frieden»), vers la diplomatie internationale («Helvetica») ou vers la transformation économique d’une région rurale («Bulle»). Quels sont les thèmes dont se saisissent les séries? Ces dernières peuvent-elles refléter la complexité de la société actuelle? Ces images suscitent-elles un vrai débat avec notre propre histoire?
Le «Focus» de cette 55e édition des Journées de Soleure prend prétexte de ces questions pour lancer une réflexion sur les séries en l’an 2020 dans le cadre d’un cycle de discussions et de films destinés à  illustrer le thème. A l’heure qu’il est, des réalisateurs et réalisatrices suisses développent de nombreux projets de séries dont beaucoup se fondent sur des événements historiques. Que signifie ce recours à l’histoire? Et à quelles visions de l’histoire est-il régulièrement fait appel? Et quelle signification a cette focalisation sur les séries pour le cinéma de fiction et le documentaire indigène? Le samedi, en guise de mise en train, ces questions, qui servent de fil rouge à l’ensemble du «Focus», seront débattues au sein d’un panel de haut niveau.
Qui parle séries parle auteur-e-s. Le rôle de la narration et du langage sera examiné à la loupe dans deux débats conçus dans des perspectives différentes. L’artiste et auteure allemande Cemile Sahin nous donnera lecture d’extraits de son premier roman «TAXI», à la structuration sérielle, et évoquera l’influence des séries sur son travail artistique. On parle encore et toujours de ce qu’on appelle la «writer’s room». Qu’est-ce qui se cache derrière ce concept? Jana Feuerbach, auteure dans la «writer’s room» de la production germano-luxembourgeoise «Bad Banks», et le réalisateur suisse Nicolas Steiner («Above and Below») parleront du travail d’écriture et de mise en scène de séries.
Bruno Dumont et Jim McKay sont deux réalisateurs qui, dans leurs oeuvres, ont traité d’une manière très personnelle de questions sociopolitiques. Le premier a pour ainsi dire perfectionné le concept de la série comme miroir grossissant de la société dans «Coincoin et les Z’inhumains», la suite du «P’tit Quinquin» remontant à l’année 2014 (une des oeuvres digne de figurer au Top 10 de la décennie aux yeux des Cahiers du cinéma ). Cette mini-série burlesque sera visible en totalité pendant les Journées de Soleure.
En plus de ses propres fictions, le réalisateur new-yorkais Jim McKay a réalisé de nombreux épisodes pour quelques-unes des séries à grand succès («The Wire» et, entre autres, «The Americans», «Better Call Saul», «Breaking Bad», «Law and Order»). Il est l’invité des Journées de Soleure et présentera plusieurs séries («Mr. Robot» et «In Treatment»), son dernier film («En el séptimo día») et donnera une master classe circonstanciée, l’occasion rare d’en apprendre davantage et de première main sur quelques-unes des séries américaines marquantes. 

Programme des films
Bulle (épisodes 1 & 3)

Anne Deluz | CH | fic 104'
Di 26.1. 12h00 Cinéma Palace

Alice Aubert vit avec sa famille à Bulle. Lorsque les médecins lui annoncent qu’elle souffre d’un cancer, les membres de la famille doivent chacun affronter la nouvelle, comme Marthe, sa grandmère (Claudia Cardinale). Première.

Helvetica (épisodes 1–3)

Romain Graf | CH/BE | fic 165'
Épisode 1 | Di 26.1. 19h00 Cinéma Canva Club
Épisode 2 | Di 26.1. 20h00 Cinéma Canva Club
Épisode 3 | Di 26.1. 21h00 Cinéma Canva Club

Berne, théâtre des rencontres diplomatiques et des actes terroristes: la présidente de la Confédération cherche à obtenir la libération d’otages et une femme de ménage est impliquée malgré elle dans le labyrinthe des événements. Les trois premiers épisodes de la série suisse primée.

Nr. 47 (4e saison, épisodes 1–5)

Manuela Rüegg | CH | fic 100'
Di 26.1. 14h00 Cinéma Canva Club

Sophie habite dans la même maison que Kuzey, Dominik et Eveline. Quand le médecin lui annonce qu’elle souffre d’un cancer, le choc est violent pour elle et sa famille. Mais ses colocataires sont aussi touchés. Avant-première de la 4e saison.

Wilder (2e saison, épisodes 4 & 5)

Pierre Monnard, Jan-Eric Mack | CH | fic 110'
Di 26.1. 09h15 Cinéma Canva Blue

Trois cadavres sont retrouvés un matin dans un endroit perdu du Jura bernois. Rosa Wilder commence son enquête et Mr. Robot s’enfonce toujours plus dans un monde fermé sur lui-même. Avant-première des 4e et 5e épisodes.

En el séptimo día

Jim McKay | US | fic 97' | Sa 25.1. 20h45 Cinéma Canva

 

A New York, José travaille comme livreur à vélo et sa passion est le football. A la veille d’une finale importante, son patron lui annonce qu’il devra travailler ce jour-là. Migrant sans papiers, José n’a aucun droit.

Masterclass Jim McKay

Lu 27.1. 15h00 Cinéma Uferbau

Depuis 20 ans, Jim McKay (USA) travaille pour quelques-unes des séries étatsuniennes les plus importantes. Au cours de la master classe, il parle de son travail en tant que réalisateur et des différences entre séries et film.

En préambule:
In Treatment, Episode Week 4: April
Jim McKay | US | fic 24'
Paul Watson est psychothérapeute. Une de ses patientes est  April, qui se bouche les yeux devant la réalité.

Mr. Robot & Seriencompilation (épisode 1.2_ d3bug.mkv)

Jim McKay | US | fic 25'
So 26.1. 17h45 Cinéma Palace

Elliot travaille comme informaticien et souffre d’états anxieux. Quand il parvient à prévenir une cyberattaque contre une entreprise technologique surpuissante, le mystérieux hackeur Mr. Robot entre dans sa vie. Après «Mr. Robot»: extraits de divers épisodes mis en scène par Jim McKay, notamment «The Wire», «Better Call Saul» et «Boss».

Coincoin et les Z’inhumains (Episode 1 – 4)

Bruno Dumont | FR | fic 104'
Episode 1 & 2 | Lu 27.1. 18h00 Cinéma Canva
Episode 3 & 4 | Lu 27.1. 18:00 Cinéma Canva

Coincoin vit sur le Côte d’Opale. Un jour une curieuse substance visqueuse tombe du ciel et de mystérieux clones apparaissent peu après. La minisérie burlesque de Bruno Dumont en un seul soir et en entier.

Discussions
Sous l’emprise des séries

TAXI – lecture de Cemile Sahin
Sa 25.1. 14h15 – 15h15 | Cinéma Uferbau

L’artiste Cemile Sahin (DE) lit des extraits de son premier roman «Taxi» et parle de l’in­ fluence des séries sur son œuvre. En allemand avec traduction simultanée en français.

Lancement: Anita Hugi
Animation: Simone Meier (auteure et journaliste)

 

Histoire(s) en série
Sa 25.1. 16h00–17h15 | Cinéma Uferbau

Ces dernières années, les séries sont deve­ nues un relais dominant de présentation des événements historiques et socio­politiques actuels. En allemand et en français avec traduction simultanée.

En ouverture: Gilles Marchand (directeur général de la SSR).
Avec: Monika Dommann (historienne), Daniel Eschkötter (chercheur), Mischa Hedinger (réalisateur), Delphine Lehericey (réalisatrice), Gilles Marchand (directeur général de la SSR), Klaus Zimmermann (producteur).

Animation: Marcy Goldberg

 

Le nouvel ABC des séries
Lu 27.1. 09h45 – 10h30 | Cinéma Uferbau

Binge watching, Peak TV, showrunner, writer’s room, et que veulent les algorithmes en fait? Avec Bettina Alber (SRF) et Klaus Zimmermann (producteur). En allemand avec traduction simultanée en français.

Animation: Hannes Brühwiler.

 

Nouvelles séries suisses
Lu 27.1. 11h00 – 12h15 | Cinéma Uferbau

En ouverture: Nathalie Wappler (directrice SRF, directrice générale suppléante SRG SSR). Avec: Romain Graf («Helvetica»), Luc Peter («Bulle»), Pierre Monnard («Wilder»), Adrian Spring («Nr. 47») et al. En allemand et en français avec traduction simultanée.

Animation: Raphaële Bouchet (journaliste et critique de cinéma).

 

Dans la writer’s room – écrire pour les séries
Lu 27.1. 13:30 – 14:30 | Cinéma Uferbau

Avec: Jana Burbach (DE), auteure dans la writer’s room de «Bad Banks», et Nicolas Steiner (CH).
En allemand avec traduction simul­tanée en français.

Animation: Benjamin Magnin (Commission de sélection 55es Journées de Soleure)

 

Masterclass Jim McKay
Lu 27.1. 15h00 - 17h15 | Cinéma Uferbau
En préambule: In Treatment, Episode: «Week 4: April»

Depuis 20 ans, Jim McKay (USA) travaille pour quelques­unes des séries étatsuniennes les plus impor­tantes, comme «The Americans», «Better Call Saul», «Mr. Robot» et «The Wire». Au cours de la master­class, il parle de son travail en tant que réalisateur et des différences entre séries et film. En anglais.

Animation: Hannes Brüh­wiler, Benjamin Heisenberg