Prix de Soleure

Prix de Soleure

Le «Prix de Soleure» récompense un film centré sur des questions de société et de coexistence entre les hommes. Les films de fiction et documentaires nominés se distinguent par leur profond humanisme et la manière dont ils l’expriment par les moyens filmiques.

En 2021, douze films concourent pour le «Prix de Soleure», dont une première œuvre. Six films sont présentés en première. Lors des 56es Journées de Soleure, un jury interdisciplinaire le remettra pour la treizième fois.

Le «Prix de Soleure» est doté de 60‘000 francs. Le prix est financé par le Fonds «Prix de Soleure» ainsi que par le Canton de Soleure et la Ville de Soleure.

Jury 2021

Markus Imhoof

Auteur-réalisateur

Né le 19 septembre 1941 à Winterthur, en Suisse. A étudié la langue et la littérature allemandes, l’histoire de l’art et l’histoire à l’Université de Zurich et a suivi les cours de réalisation cinématographique à l’Ecole d’arts appliqués de Zurich. A commencé à tourner en 1961 déjà. Deux de ses premiers documentaires ont été interdits en Suisse mais récompensés à plusieurs reprises. «Fluchtgefahr» (1974) fait partie de ces œuvres qui ont contribué à donner une audience internationale au Nouveau cinéma suisse dans les années 1970. En 1981, «Das Boot ist voll», une fiction, obtient l’Ours d’argent au Festival de Berlin et est nominé aux Oscars. «More than Honey» est le documentaire suisse qui a remporté le plus grand succès à ce jour. Les œuvres de Markus Imhoof ont été en particulier à l’affiche des festivals de Berlin, Venise, Cannes et Locarno. En 2015, il a obtenu le Prix artistique de la ville de Zurich. Son documentaire «Eldorado» (2018) a été obtenu dernièrement les Prix du cinéma zurichois et bavarois. Markus Imhoof est membre de l’Académie des arts de Berlin, de l’Académie européenne du cinéma et de l’Academy of Motion Pictures Arts and Sciences (AMPAS) à Los Angeles.

En plus de son travail de réalisateur, Markus Imhoof met en scène des opéras et des pièces de théâtre en Allemagne, en Autriche, en Italie et en Suisse.

Markus Imhoof

Meral Kureyshi

Ecrivaine

Meral Kureyshi, née en 1983 à Prizren en ex-Yougoslavie, est arrivée en Suisse avec sa famille en 1992 et vie à Berne. Elle a étudié la littérature et la langue allemande, a créé son « Lyrikatelier » et travaille en auteure indépendante. Son premier roman, «Elefanten im Garten», a été nominé au Prix suisse du livre et traduit en un grand nombre de langues (en français sous le titre Des éléphants dans le jardin). Le manuscrit de son second roman, «Fünf Jahrezeiten» a reçu le Prix de littérature «Das zweite Buch der Marianne und Curt Dienemann Stiftung». En 2020, elle a été invitée à participer aux Journées de la littérature de langue allemande à Klagenfurt (Prix Bachmann).

Meyral Kureyshi

Anne Bisang

Directrice de Théâtre

Anne Bisang, née en 1961 à Genève, a grandi à Yokohama et Beyrouth. De retour à Genève, elle étudie à l’École Supérieure d'Art Dramatique (ESAD). Après quelques engagements comme comédienne, elle fait sa première mise en scène en 1987 en remportant un succès considérable avec « WC Dames », réalisée avec la Compagnie du revoir qu’elle fonde avec Valérie Poirier (Prix suisse de théâtre 2017) et deux autres femmes. Pendant 12 ans, première femme et plus jeune directrice jamais nommée à ce poste, elle dirige la Comédie de Genève. Elle y invite des créateurs de la région, comme Maya Bösch, Denis Maillefer ou, en 2006, « Méphisto/rien qu'un acteur » du jeune Mathieu Bertholet. Depuis 2013, elle est directrice artistique du Théâtre populaire romand (TPR) à La Chaux-de-Fonds. Prix suisse du théâtre 2018.

Anne Bisang

Lauréats précédents

Le Mag

suisse_1.jpg Explorez
Cinéma hero_trailer_suisse_2.jpg
suisse_3.jpg Suisse

Parcourez notre collection depuis la création du festival.

Découvrez le patrimoine du Cinéma suisse

Première

Première

Première
restantes Pas encore disponible N'est plus disponible

Présente du 12 jan au 14 jan 2020

Événements
Les nouveaux films du jour
Plus que quelques heures