Actualité

«Wet Sand», «Presque» et «Pas de deux» remportent les principaux prix des 57es Journées de Soleure

Date

26 janvier 2022

Tags

Share
1

Les 57es Journées de Soleure ont remis ce soir les prix des trois compétitions ouvertes aux longs métrages suisses. Le «Prix de Soleure» va à la fiction «Wet Sand» de Elene Naveriani. Elie Aufseesser, réalisateur de «Pas de deux», gagne le prix «Opera Prima». Enfin, «Presque» de Bernard Campan et Alexandre Jollien reçoit le «PRIX DU PUBLIC».

Prix de Soleure

«Wet Sand» de Elene Naveriani

<W

Le «Prix de Soleure» va à la fiction «Wet Sand», réalisée par Elene Naveriani et produite par maximage. Dans sa laudatio, le jury, formé de la compositrice Olivia Pedroli, de la réalisatrice Nicole Vögele et de l’écrivain et réalisateur Matthias Zschokke, a salué « la tendresse et l’évidence avec lesquelles les tabous sont abordés et brisés sans le moindre état d’âme. (…) Le jury est impressionné par le talent avec lequel la réalisatrice fait fusionner le son, l’image et la musique, de sorte que le temps se dilate jusqu’à ses extrêmes limites et nous transporte dans un état de vibration.» «Wet Sand» parle d’un village de Géorgie au bord de la Mer Noire, où les gens croient se connaître jusqu’à ce qu’une mort mette au jour un tissu de mensonges et brise le silence.

Le «Prix de Soleure» est doté de 60’000 francs. Il est offert par le Fonds «Prix de Soleure» ainsi que le Canton de Soleure et la Ville de Soleure. Le montant du prix est partagé à parts égales entre la réalisation et la production exécutive.

«Wet Sand» est aussi nominé au Prix du cinéma suisse 2022 dans la catégorie du meilleur film de fiction.

Opera Prima

«PAS DE DEUX» de Elie Aufseesser

Pas de deux

En attribuant le Prix «Opera Prima», les Journées de Soleure distinguent pour la deuxième fois un premier film d’un ou d’une réalisatrice et d’un ou d’une productrice. Doté de 20’000 francs suisses, le prix va au documentaire «Pas de deux» d’Elie Aufseesser (réalisation) et Joshua R. Troxler (production). Dans son laudatio, le jury a souligné que le film «questionne,  à travers le portrait d’une étonnante famille, la filiation, le passage à l’âge adulte, la mort, l’insouciance et la folie». Le film ne préjugeait pas de son sujet, parce qu’il était ouvert à l’humain dans toute sa singularité et sa complexité. Le jury était composé de la directrice artistique du Festival du film de Belfort Elsa Charbit, de la directrice de la photographie Carolina Steinbrecher et de la productrice Flavia Zanon. «Pas de deux» est l’histoire de deux frères dont les liens sont mis à rude épreuve par la séparation géographique et des styles de vie bien différents.

Le Prix «Opera Prima» est offert par les fonds culturels des sociétés de gestion SUISSIMAGE et SSA. Il est partagé à parts égales entre la réalisation et la production exécutive.

PRIX DU PUBLIC

«Presque» de Bernard Campan et Alexandre Jollien

Presque

Le «PRIX DU PUBLIC» fait partie intégrante des Journées de Soleure depuis 15 ans. Il est doté de 20’000 francs et offert par les Journées de Soleure en partenariat avec leur sponsor principal Swiss Life. Le jury est composé du public, qui s’exprime par son vote après chaque projection des films nominés. Cette année, le prix est allé à «Presque» de Bernard Campan et Alexandre Jollien, coproduit par Pan European Recording (FR) et JMH & Films (CH). Le film de fiction évoque la rencontre fortuite entre Louis, directeur d’une entreprise de pompes funèbres, et Igor, livreur de légumes et infirme moteur cérébral. Louis décide de prendre Igor dans son corbillard et de l’emmener, avec le cadavre, dans le sud de la France. En cours de route, ils apprennent à aimer la vie telle qu’elle est.

Le Valaisan Alexandre Jollien, qui joue le rôle d’Igor, est philosophe et écrivain, Bernard Campan est un réalisateur, acteur et scénariste français.

Die Preisverleihung

Les prix des 57es Journées de Soleure ont été attribués en direct ce soir: Les membres du jury Olivia Pedroli, Nicole Vögele et Matthias Zschokke («Prix de Soleure»), et Elsa Charbit, Carolina Steinbrecher et Flavia Zanon («Opera Prima») ainsi que les représentant.e.s des fondateurs du prix ont remis les prix principaux de cette année.

Home_pink Explorez
Cinéma Home_gelb
Home_rot Suisse

Les Journées de Soleure sont en train de rendre accessibles leurs catalogues en ligne. À l’heure actuelle, les années 1966-1971 sont entièrement mises en ligne. Découvrez l’histoire de notre festival.

Découvrez le patrimoine du Cinéma suisse

Première

Première

Première
restantes Pas encore disponible N'est plus disponible

Présente du 12 jan au 14 jan 2020

Live
Événements
Les nouveaux films du jour
Plus que quelques heures

Avant-programme

Avec

Avant-programme

Avec

Avant-programme